TOXICITE DES VETEMENTS NEUFS

Publié par Guy Chevereau le

Aujourd'hui, je vais parlé brièvement d'un sujet que je considère comme très important et malheureusement peu connu.

En effet, nous sommes tous soucieux d'être bien vêtus/es, élégant/es, bien notre peau...

Mais, malheureusement, en achetant des vêtements neufs, nous nous exposons à des agressions, aux effets, quelques fois irréversibles...

Je vous transmets un article qui vous apportera plus de compréhension sur le sujet:

Vêtements toxiques.Aucun produit n'est épargné : même nos vêtements et nos chaussures contiennent des produits toxiques.

 

L'association "Greenpeace" a révélé, après avoir analysé une centaine de vêtements, souvent fabriqués dans des pays sans normes sociales ni environnementales (Chine, Vietnam, Malaisie, Philippines), qu'ils contenaient des substances susceptibles de provoquer des cancers et d'agir comme perturbateurs endocriniens. (Source : "les dessous toxiques de la mode" 20 novembre 2012).

 

Des marques très connues comme C&A, Mango, Levis, Zara, Metersbonwe, Jack & Jones, Marks & Spencer utilisent en effet des nonylphénols (NPE), composés chimiques utilisés comme tensioactifs, notamment détergents et imperméabilisants.

 

Si ces vêtements ne sont pas dangereux au contact, ils peuvent le devenir une fois lavés car les NPE se dégradent dans l'eau en un sous-produit (NP) considéré comme perturbateur endocrinien et classé substance dangereuse prioritaire par l'Union européenne.

 

Des phtalates ont aussi été détectés dans des articles comportant des impressions "plastisol" : ceux de Tommy Hilfiger, Armani et Victoria's secret.

 

Les vêtements imperméables et les baskets contiennent des composés perfluorés. C'est le cas chez North Face, Patagonia, Nike ou encore ADIDAS.

 

Le linge de lit (couette, drap, matelas, coussin) est souvent traité par des retardateurs de flamme bromés, néfastes pour la santé. Il est conseillé de vérifier l'étiquette du linge ; si elle porte la mention " conformes aux exigences du décret n° 2000-164 du 23 février 2000", c'est que le linge en contient.

 

Les antitaches (PFOA) sont également présents dans le linge de lit car ils permettent d'empêcher les graisses et l'humidité de pénétrer dans les fibres des tissus.

 

Le linge de maison subit des traitements anti-acariens à la perméthrine, un insecticide très toxique.

 

Les soutiens-gorge, confectionnés essentiellement à l'étranger et notamment en Chine, contiennent parfois des produits toxiques comme les nonylphénols, interdits en France. En contact direct avec la peau, ces perturbateurs endocriniens libèrent leur toxicité au fil des ans, en dose assez importante pour constituer un facteur de risque de transformations de certaines cellules de la glande mammaire. Ils sont donc impliqués dans le cancer du sein.

 

Quelques conseils :
  • Achetez des produits qui ne sont pas prétraités. Méfiez vous de tous les tissus hydrofuges et antitaches.

 

  • Restez vigilant lors de l'achat d'équipement de plein air (tentes de camping, sacs à dos...) et choisissez des vêtements qui n'indiquent pas la technologie "Gore-Tex".

 

  • Lavez les habits neufs des bébés une fois avant de les lui mettre pour évacuer les pesticides employés lors de la culture du coton. Et ce, même si vous faites porter à votre enfant du coton bio car sa teinture peut ne pas l'être.

 

  • Comme pour les cosmétiques, vous pouvez trouver des labels dans la même gamme de prix garantissant l'absence de substances nocives. C'est le cas du label CONFIANCE TEXTILE 100 ou OEKO-TEX standard 100.

 

  • Utilisez les lessives écolabellisées. Aussi efficaces que les autres elles ne contiennent pas de méthylisothiazolinone, de parfums allergisants ou de colorants de synthèse, sources d'irritations et d'allergies.

Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →